Bienvenue sur le site Internet de PRECYM




La plateforme PRECYM est spécialisée dans l’analyse à l’échelle individuelle des micro-organismes : identification, tri, dénombrements, physiologie, viabilité, activités.

Labellisée par le GIS IBiSA, le Pôle Mer, et Plateforme Technologique de l’Université d’Aix-Marseille, elle met ses équipements et son savoir-faire à disposition des équipes du MIO ainsi que de toute unité ou institut de recherche du domaine public ou privé.

A travers ses 3 missions que sont la Recherche et développement, le Conseil et accompagnement, et la Formation-Cours, elle intervient dans plusieurs domaines :

- L’aide au développement et/ou l’amélioration d’un protocole expérimental,
- Les développements technologiques, 
- L’aide à l’analyse et à l’interprétation des données de cytométrie et des résultats, 
- La formation à la technologie de la cytométrie en flux (théorie et pratique), 
- La formation à l’utilisation des instruments de la plateforme, 
- L’expertise pour les laboratoires privés aussi bien pour l’analyse que pour le tri d’échantillons.

PRECYM est co-financée par l’Union Européenne, via les Fonds Européens de développement régional.


Articles les plus récents

jeudi 15 novembre 2018
par   G. Grégori

When Flow cytometry meets Photography : you get Flowtography

Thanks to new improvements, the new Cytosense generation equipped with a new electronics and new optics is capable to take pictures of the particles as they flow in the instrument with an (...)

vendredi 20 juillet 2018
par   G. Grégori

IMDIS 2018 - Barcelona, 5-7 November International Conference on Marine Data and Information Systems

Un poster sera présenté par les équipes des réseaux SOMLIT et RESMAR à la Session 3) Marine environmental infrastructures for observation data (data management and access) : Yolanda Del Amo, (...)

vendredi 20 juillet 2018
par   G. Grégori

Seminar presented at IOCAS of Qingdao (China)

G. Grégori a profité de son séjour à Qingdao (Chine) pour présenter un séminaire devant les membres de l’Institute of Oceanology, Chinese Academy of Science (IOCAS). Il portait sur les (...)