Cytométrie en flux automatisée et in situ

vendredi 13 juillet 2012
par   G. Grégori

Une collaboration entre le MIO de Marseille (Université Aix-Marseille, CNRS, IRD, Université du Sud Toulon-Var), le Laboratoire d’Océanographie de Villefranche sur Mer LOV (Université de Pierre et Marie Curie - CNRS), l’Observatoire Océanologique de
Villefranche (Université Pierre et Marie Curie) et le Laboratoire d’Océanologie et Géosciences LOG de Wimereux (Université du Littoral) a permis d’installer le cytomètre en flux Cytosub de la plate-forme PRECYM du MIO sur la bouée EOL de L’OOV.



JPEG - 34.4 ko
Cytomètre autonome Cytosub (Cytobuoy b.v.)

L’objectif est d’étudier la dynamique des assemblages phytoplanctoniques directement in situ par une approche à haute fréquence et à l’échelle individuelle des cellules. C’est le première fois qu’un tel système d’observation autonome destiné aux assemblages phytoplanctoniques est installé en zone côtière pour tenter d’observer finement la mise en place du bloom printanier et l’influence d’évènements sporadiques et soudains (coups de vent, orages, etc.).

Pour voir le dispositif, cliquez sur les liens suivants :

- Film1

- Film2


Personnel impliqué : Melilotus Thyssen and Felipe Artigas (LOG), Jean-Michel Grisoni (OOV-CNRS), Laure Mousseau (LOV), Maria Luiza Pedrotti (LOV), Michel Denis and Gérald Grégori (MIO-PRECYM),

Crédits photos et vidéo : M. Thyssen et G. Grégori.