Atelier INCOMMET : Monitorage à haute fréquence du phytoplancton et du zooplancton

dimanche 24 novembre 2013
par   G. Grégori

Le projet INCOMMET (FP7-INCO-2011-6) a pour objectif d’augmenter les capacités institutionnelles en observation marine dans les pays du Sud de la Méditerranée, en l’occurrence la Tunisie.

Dans le cadre de ce projet, un certain nombre d’ateliers sur les nouvelles techniques d`observation en milieu marin, en particulier sur les méthodes en microbiologie marine, phytoplanctonologie, physique marine…sont organisés conjointement entre le MIO et l’INSTM de Tunis.

Suite à la formation en cytométrie en flux dispensée par PRECYM en janvier dernier à Tunis, PRECYM a participé à un atelier de Monitorage à haute fréquence du phytoplancton et du zooplancton du 9 au 15 novembre 2013. Pour cet atelier, le navire océanographique "Hannibal" de l’INSTM a été équipé d’un cytomètre en flux de type Cytosense (Cytobuoy), d’un LISST et d’un UVP pour étudier à haute fréquence (toutes les 20 minutes) la distribution du phytoplancton et du zooplancton en surface sur la route du navire entre Tunis et Sfax, puis dans le Golfe de Gabès.

JPEG - 6.1 Mo

A notre connaissance, c’est la première fois qu’une telle opération à été mise en œuvre pour étudier le continuum de taille de particules marines allant du picophytoplancton au méso-zooplancton.

Une quinzaine d’étudiants, techniciens et chercheurs Tunisiens ont ainsi pu être initiés aux différentes techniques installées à bord du navire.