Expérience PHYTOMIV

mercredi 30 septembre 2015
par   G. Grégori

Les travaux entrepris en 2005 au Centre Municipal de voile du Roucas Blanc (CMV), avec le premier Cytosub commercialisé par Cytobuoy bv (Pays Bas) avaient mis en évidence deux groupes phytoplanctoniques dont la variabilité périodique d’abondance pouvait s’expliquer par une migration verticale journalière (voir Thyssen et al. 2008). Les prélèvements n’étant effectués qu’à une seule profondeur, cette interprétation n’avait que valeur d’hypothèse. Pour vérifier l’existence de ce mécanisme, nous avons conçu un multi-échantillonneur qui a été réalisé par Cytobuoy pour être couplé à un Cytosense.


Cytomètre Cytosense mis à disposition par la plateforme PRECYM.

Ce nouvel ensemble a été mis en œuvre en septembre 2015 au CMV, où les premiers travaux avaient eu lieu. Le matériel était installé sur le bateau « Cromagnon » mis à notre disposition par l’association Septentrion Environnement. Une colonne d’eau de 2 m de haut au-dessus du sédiment était isolée par un sac de mésocosme sans fond prêté par le service national MEDIMEER à Sète.


Structure mise en place pour l’étude (MEDIMEER)

Le multi-échantillonneur effectuait toutes les heures une série de 6 prélèvements, 5 dans le sac à partir de 50 cm au-dessus du sédiment puis à des niveaux supérieurs espacés de 25 cm. Le 6ème prélèvement avait lieu hors du sac à 1 m au-dessus du sédiment, pour apporter des éléments de comparaison. L’expérience a été conduite pendant 3 jours dans des conditions météorologiques idéales et s’est traduite par l’accumulation de plus de 400 échantillons analysés. Le traitement des enregistrements est en cours, et les premières analyses test semblent confirmer l’existence de ces migrations verticales journalières.

Cette expérience, organisée par Michel Denis (MIO), a bénéficié de la participation active de Yunyan CHEN, doctorante de l’Institut d’Océanologie, Académie des Sciences de Chine (IOCAS) à Qingdao , dans le cadre d’un programme d’échange CNRS-CAS, et de Yosra KHAMMERI, doctorante à l’Iinstitut National des Sciences et Technologies de la Mer (INSTM) en Tunisie.

Remerciements. Nous remercions Monsieur William LONCAN, responsable du CMV, et son équipe pour avoir autorisé et facilité cette expérimentation. Nos remerciements vont également à l’association Septentrion Environnement, pour la mise à disposition du Cromagnon et de plongeurs pour l’installation du matériel et les prises de photos sous-marines, ainsi qu’au service MEDIMEER pour le prêt du matériel de mésocosme.

Référence bibliographique :
Thyssen M., Mathieu D., Garcia N., Denis M. (2008) Short-term variation of phytoplankton assemblages in Mediterranean coastal waters recorded with an automated submerged flow cytometer. Journal of Plankton Research 30 : 1027-1040.