Lancement de la campagne OSCAHR le 30/10/2015

vendredi 30 octobre 2015
par   G. Grégori

Les circulations horizontale et verticale à submésoéchelle (de l’ordre de 10 km) jouent un rôle clé dans les processus biologiques de l’océan. Elles influencent la distribution spatiale des éléments d’intérêt biogéochimique et la stratification des couches superficielles, induisent une forte variabilité dans les concentrations en éléments nutritifs, peuvent créer des barrières physiques au transport et favoriser ainsi le développement de niches écologiques en milieu océanique.

La campagne OSCAHR vise à réaliser une campagne océanographique pilote fondée sur une stratégie adaptative pour suivre une structure submésoéchelle grâce à l’analyse en temps réel d’informations issues simultanément de la télédétection, de mesures in situ et de la modélisation numérique ! La zone d’étude se situe en Méditerranée Nord-Occidentale.

Plus spécifiquement, il s’agit d’ob tenir une cartographie 3D des caractéristiques physiques et biogéochimiques d’une structure dynamique telle que, par exemple, un filament, un front ou un tourbillon émergeant sur le bord interne d’un courant côtier.

Pour cette campagne Hightech des technologies permettant des mesures à haute fréquence en surface (Pocket FERRYBOX ; pCO2 ; Cytométrie en flux automatisée ; Optode à oxygène) seront couplées à de l’instrumentation in situ (LISST, LOPC, CTD, MVP, SCAMP, etc.). Le logiciel SPASSO fournira des cartes relatives par exemple à la salinité ou à la température et basées sur l’analyse en temps quasi réel des données des satellites.


OSCAHR project webpages