Cytométrie en flux et Sécurité

jeudi 24 septembre 2009
par   G. Grégori

La sécurité est un point important en matière de cytométrie en flux car les instruments utilisés allient fluidique (donc eau), électronique et électricité. Il faut donc être vigilant aux risques d’électrocution et ne pas hésiter à couper l’alimentation en cas de problème (fuite d’eau, odeur de brulé, etc.).

A cela s’ajoutent les lasers qui peuvent constituer un risque potentiel de brulure pour la peau et pour la rétine en cas d’exposition directe. Attention en particulier aux lasers UV car les UV sont à la fois invisibles et très énergétiques, donc agressifs. En général les instruments sont fermés et les trajets des faisceaux lumineux couverts, donc pas de problème. Mais il peut arriver que les faisceaux lasers doivent être découverts afin de pouvoir les voir (lors de l’alignement des lasers sur certains trieur). Le risque est alors important. Il faut faire attention aux expositions directes, mais également aux réflexions du faisceau (sur les miroirs dichroïques et autres filtres) tout aussi dangereuses. Toujours penser à enlever les bagues et autres bracelets qui peuvent provoquer des réflexions supplémentaires.

Enfin, la nature des échantillons peut constituer une source de risque potentiel pour l’opérateur, en particulier lors du tri sur des instruments à jet dans l’air (jet-in-air). Il faut être vigilant sur la nature des échantillons et travailler lorsque les conditions de sécurité le permettent.

La législation n’est pas toujours évidente à trouver. Elle varie d’un pays à l’autre. A titre d’exemple vous trouverez en document attaché un texte paru au Journal Officiel.


Documents joints

PowerPoint - 3.7 Mo
PowerPoint - 3.7 Mo
JO-17-10-2000_L262-21
JO-17-10-2000_L262-21