Cytomètre en flux analyseur-trieur MoFlo (Beckman-Coulter)

mercredi 12 janvier 2005
par   G. Grégori

Le MoFlo qui équipe la plate-forme PRECYM est conçu pour :

- Analyser jusqu’à 100 000 particules par seconde,

- Trier jusqu’à 70 000 particules par seconde,

- Enregistrer jusqu’à 7 paramètres par particule :

  • 5 paramètres de fluorescence dont :
    • 3 fluorescences suite à l’excitation à 488 nm
    • 1 fluorescence suite à l’excitation à 351 nm
    • 1 fluorescence suite à l’excitation à 635 nm
  • Deux paramètres de diffusion de la lumière dont :
    • La diffusion aux petits angles relative à la taille des particules,
    • La diffusion à 90° relative à la structure interne des particules et à leur granularité,

Le paramètre temps (utile pour les cinétiques, par exemple) peut également être pris en considération.

Il est également possible d’adapter le MoFlo à la taille des particules (cellules) à analyser dans une gamme en utilisant le jeu de buses en céramiques fourni avec l’instrument. La buse, clé du système fluidique, est fabriquée avec des composants HPLC. De plus, sa conception permet d’assurer la stabilité du flux quelles que soient la vitesse et la pression ainsi qu’une viabilité cellulaire excellente : > 98 % à 60 psi et > 84 % à 80 psi.

Dans la limite inférieure de taille, le MoFlo permet d’analyser des cellules de l’ordre de 0,5 microns. Cet instrument a par exemple permis d’étudier des Prochlorococcus (par Worden, A.Z., S.W. Chisholm, and B.J. Binder. 2000. In situ hybridization of Prochlorococcus and Synechococus with rRNA-targeted peptide nucleic acid probes. Appl Environ Microbiol 66(1):284).

Plusieurs modes de tri (16) sont disponibles. Selon l’application, il sera préférable d’utiliser :
- Mode Enrichir,
- Mode Purifier,
- Mode Single Cell,
- Mode Mixte.

Le MoFlo, qui utilise un principe de tri « jet-in air », est pourvu de sources d’excitation séparées dans l’espace :
- Le Laser Enterprise II 621 qui peut délivrer deux raies : une raie à 488 nm de 150 mW et une raie dans l’UV à 351 nm à 50 mW. Cette source d’excitation nécessite un refroidissement par eau. Selon les
recommandations du fournisseur, un échangeur thermique LP5 sera fourni.
- La seconde source d’excitation qui sera installée est une diode rouge produisant une raie à 635nm de 25 mW. Cette seconde source d’excitation ne nécessite aucun système de refroidissement. C’est effectivement une simple dissipation dans l’air.

Le MoFlo est entièrement modulable et il sera possible ultérieurement de l’équiper de photodetecteurs (PMTs) et/ou de sources d’excitation (lasers) supplémentaires.

Le signal collecté par l’instrument est digitalisé par des ADC de 12 bits. Il est aisément possible de discriminer les débris des différentes populations sanguines.
Sensibilité : < 200 MESF
Résolution : CV < 2 % (érythrocytes de truites marqués au DAPI).

Le logiciel Summit™ fonctionne pilote le cytomètre et permet l’analyse ultérieure des données. Ce logiciel fonctionne sur PC sous plateforme Windows.


Commentaires  (fermé)

Brèves

25 mars 2016 - Pictures taken by the Cytosense flow cytometer : the new LED makes the difference

The Cytosense flow cytometers have been (...)

8 octobre 2014 - The Nobel Prize in Physics 2014

The Nobel Prize in Physics 2014 was awarded (...)

24 septembre 2013 - Sysmex (Japan) Acquiring PARTEC

Sysmex Corporation (Kobe, Japan) has reached (...)